Analyse physico-chimique des sols irrigués par les eaux industrielles

37,90 €

39,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Cultures maraichères, une alternative d'autosuffisance alimentaire pour le Burkina Faso

Dans cette présente étude une évaluation de l’effet des eaux usées brutes d’origines industrielles sur les paramètres physico-chimiques des sols au Burkina Faso a été réalisée.

Pour cela, des échantillons de sols ont été prélevés sur 12 parcelles du site dont 2 parcelles témoins isolées de toute source de pollution.

Leurs teneurs en éléments chimiques de traces métalliques suivants : arsenic, cadmium, chrome, cuivre, nickel, cobalt, plomb et zinc ont été déterminés par la technique de l’ICP-AES précédé de l’extraction des sols dans de l’acide nitrique.

L’analyse de la variance montre des différences significatives (p ˂ 0,05) sur certains paramètres.

Les résultats obtenus révèlent que seuls l’arsenic, le cuivre, le nickel, le plomb, le chrome et le zinc présentent des concentrations élevées dans les parcelles irriguées par les eaux usées d’origine industrielles comparativement aux parcelles témoins.

En effet, les concentrations en plomb (193 ppm) dépassent la valeur admise par l’OMS (100 ppm).

Par contre les teneurs en cuivre, en nickel, en chrome, en arsenic et en zinc sont respectivement de l’ordre de 3,89 ppm, 7,23 ppm, 5,45 ppm, 2,1 ppm et et 27,64 ppm.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 3 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 1,50 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit