Touki Bouki de Djibril Diop Mambety Agrandir l'image

Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty

Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty fit couler beaucoup d'encre à sa sortie.

Touki Bouki, c'est le désir d'évasion, c'est aussi la peur du changement et c'est finalement le mouvement dans l'immobilité et le rêve éveillé.

Le film va et vient entre le quotidien des quartiers pauvres de Dakar et la représentation de Paris, entre rêve et réalité – un classique du cinéma africain.

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

Plus de détails

Programme de fidélité - Votre panier totalisera 2 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 1,00 €.


24,90 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (6 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.

Fiche technique Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty
Auteur Djibril Diop Mambéty
Pays Sénégal Sénégal
En savoir plus Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty

Touki Bouki, un film de Djibril Diop Mambéty. Film en VO wolof. Sous-titres : français, deutsch, english, italiano. Durée : 95 mn.


A Dakar, où il est venu vendre son troupeau, Mory rencontre Anta. Elle est édudiante et tous deux rêvent de se rendre à Paris.

Dès lors, tous les moyens leur sont bons pour se procurer l'argent du voyage.

Après de nombreuses péripéties, ils se retrouvent sur un bateau, mais Mory refuse finalement de partir.

DJIBRIL DIOP MAMBETY (1945-1998)

Djibril Diop Mambéty est né en 1945 à Colobane près de Dakar.

Il étudie tout d'abord l'histoire de l'art et le théâtre à Dakar, puis joue dans plusieurs productions et pièces de théâtre italiennes et sénégalaises.

En 1969, il tourne son premier court métrage, " Contras' City ", un documentaire sur la ville de Dakar, suivi en 1970 par " Badou Boy ", un moyen métrage humoristique relatant une course poursuite entre un jeune des rues et un policier.

" Touki Bouki " fut montré à Cannes en 1973 et reçut le prix de la critique internationale à Moscou.

Après " Parlons Grand-mère " (1989), qui documente le tournage de " Yaaba " par Idrissa Ouedraogo, il réalise en 1992 " Hyènes " d'après l'oeuvre de Dürrenmatt " La visite de la vieille dame ".

" Le Franc " (1994) et " La petite vendeuse de soleil " (1999) constituent les deux premières parties de la trilogie inachevée " Histoires de petites gens ".

Djibril Diop Mambéty est décédé le 23 juillet 1998 avant d'avoir terminé le tournage.

Avis Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty
Note 
12/06/2015

Touki Bouki

Film excellent : formellement d'une grande puissance, manifestant dans le mouvement superbe des corps et des dialogues, celui même des consciences ... A diffuser et recommander absolument , en particulier aux jeunes et d'bord à ceux qui s'intéressent à l'art du cinéma.

Noter / écrire un commentaire !

Noter / écrire un commentaire
Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty

Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty

Touki Bouki de Djibril Diop Mambéty fit couler beaucoup d'encre à sa sortie.

Touki Bouki, c'est le désir d'évasion, c'est aussi la peur du changement et c'est finalement le mouvement dans l'immobilité et le rêve éveillé.

Le film va et vient entre le quotidien des quartiers pauvres de Dakar et la représentation de Paris, entre rêve et réalité – un classique du cinéma africain.

Noter / écrire un commentaire
2 autres oeuvres Djibril Diop Mambéty

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...