Nouveau Le prix du pardon de Mansour Sora Wade Agrandir l'image

Le prix du pardon de Mansour Sora Wade

Le village de pêcheurs est recouvert d'un étrange brouillard depuis des lustres. Aucune prière, aucun sacrifice n'arrête cette malédiction.

Mbanick, le fils du marabout mourant, ose défier les esprits et rend le soleil au village. Mbanick peut alors déclarer son amour à Maxoy.

Yatma, son meilleur ami et son rival, fou de douleur, ira jusqu'au meurtre. Pour lui, une autre malédiction commence. 

L'intérêt de cette histoire, c'est qu'elle montre que les caractères ne sont pas posés, ni déterminés une fois pour toute.

Maxoy, par exemple, passe de la haine à la compréhension et de la vengeance à l'amour. Elle finit par admettre le crime de Yatma, car il est la preuve tragique de son amour.

« La mémoire africaine ancienne, typique des sociétés à culture orale, enregistrait une scène dans tous les détails et la restituait ensuite telle quelle, sans la résumer, comme un film qui se déroule.

Cette remarque d'Amadou Hampâté Bâ explique le choix d'un narrateur et ce que cela implique pour la forme.

Ce film tient à respecter cette tradition orale mais en lui donnant une équivalence cinématographique et tout comme le griot, il mélange trivialité et symbolisme, souci du détail et métaphore. » 

Mansour Sora Wade

Langue : VO wolof. Sous-titres français, allemand, anglais, espagnol, hollandais.

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

Plus de détails

Programme de fidélité - Votre panier totalisera 1 point fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 0,50 €.


19,00 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (6 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.

Fiche technique Le prix du pardon de Mansour Sora Wade
Auteur Mansour Sora Wade
Pays Sénégal Sénégal
Année 2002
Durée (minutes) 91
En savoir plus Le prix du pardon de Mansour Sora Wade

Mansour Sora Wade a réalisé une vingtaine de documentaires et reportages pour TV5 et plusieurs films institutionnels, notamment pour l'Unicef.

Filmographie :

1983 : Contrastes, court métrage fiction
1989 : Fary l'anesse, court métrage fiction
1990 : Taal Pexx, court métrage fiction
1992 : Aîda Souka, documentaire
1992 : Picc-Mi, court métrage fiction
1994 : Iso Lo, documentaire musical
2001 : Le Prix du Pardon, long métrage fiction

Avis Le prix du pardon de Mansour Sora Wade
Noter / écrire un commentaire
Le prix du pardon de Mansour Sora Wade

Le prix du pardon de Mansour Sora Wade

Le village de pêcheurs est recouvert d'un étrange brouillard depuis des lustres. Aucune prière, aucun sacrifice n'arrête cette malédiction.

Mbanick, le fils du marabout mourant, ose défier les esprits et rend le soleil au village. Mbanick peut alors déclarer son amour à Maxoy.

Yatma, son meilleur ami et son rival, fou de douleur, ira jusqu'au meurtre. Pour lui, une autre malédiction commence. 

L'intérêt de cette histoire, c'est qu'elle montre que les caractères ne sont pas posés, ni déterminés une fois pour toute.

Maxoy, par exemple, passe de la haine à la compréhension et de la vengeance à l'amour. Elle finit par admettre le crime de Yatma, car il est la preuve tragique de son amour.

« La mémoire africaine ancienne, typique des sociétés à culture orale, enregistrait une scène dans tous les détails et la restituait ensuite telle quelle, sans la résumer, comme un film qui se déroule.

Cette remarque d'Amadou Hampâté Bâ explique le choix d'un narrateur et ce que cela implique pour la forme.

Ce film tient à respecter cette tradition orale mais en lui donnant une équivalence cinématographique et tout comme le griot, il mélange trivialité et symbolisme, souci du détail et métaphore. » 

Mansour Sora Wade

Langue : VO wolof. Sous-titres français, allemand, anglais, espagnol, hollandais.

Noter / écrire un commentaire