Armée et urbanisation au Danxomɛ : cas d’Abomey de 1645 à 1900

90,15 €

94,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Une étude archéologique des transformations sociales et urbaines au Danxomɛ (Dahomey) sous l’influence des guerres

Entre 1645 et 1900, la création et le développement d’Agbomɛ sont en corrélation avec le développement de la religion et des arts de cour.

Toutefois, les auteurs ne sont pas unanimes sur la durée de construction du fossé de fortification agbodo, du nom duquel est dérivé le toponyme Agbomɛ ; et il y a peu de place consacrée, dans les récits sur la prise d’Agbomɛ en 1892, à agbodo.

Mais, on peut retenir que la création du Danxomɛ au XVIIe siècle entraîna la fusion de diverses populations en un peuple, celui des Fɔn parlant le fɔngbe.

L’armée danxoméenne servit d’instrument de conquête et d’enrichissement.

Cette armée connaîtra d’importants renouvellements, notamment la création des Agoojie (amazones) par Akaba et Hangbe.

A la fin du XIXe siècle, faute de posséder à temps des armes modernes en nombre suffisant, le Danxomɛ est conquis par la France.

Une administration militaire française se met en place pour contrôler et transformer Agbomɛ.

Cet ouvrage s’adresse aux spécialistes des sciences humaines et sociales et à toute personne qui s’intéresse à l’histoire de la côte ouest-africaine, particulièrement le Danxomɛ (Dahomey), au contact des Européens entre le XVIIe et le XIXe siècle.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 9 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 4,50 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit