Diversité et dégâts des mouches de fruits du manguier au Burkina Faso

49,30 €

51,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Etude de la dynamique spatio-temporelle en fonction de facteurs biotiques et abiotiques

Les mouches de fruits constituent une importante contrainte à l’exportation de la mangue au Burkina Faso.

Entre 2007 et 2009 des recherches pour améliorer les connaissances sur leur écologie y ont été conduites.

Sept vergers de l’Ouest du pays comportant 8 cultivars de manguiers ont été couverts.

1156598 Tephritidae ont été capturés, 19764 mangues observées et des mesures de paramètres climatiques réalisées.

Dix-huit espèces de Tephritidae des genres Bactrocera, Ceratitis, et Dacus ont été identifiées.

Bactrocera dorsalis (B.

invadens) et Ceratitis cosyra sont les espèces dominantes.

Les pics de leurs populations surviennent entre mai et juin selon les sites.

Une abondance des femelles en période de floraison est aussi notée.

Parmi ces espèces, sept infestent effectivement les mangues.

B.

dorsalis et C.

cosyra sont à l’origine de 95% de ces infestations.

Treize essences ligneuses parmi les 105 recensées autour des vergers sont infestées par 6 des espèces infestant les mangues.

Ces plantes hôtes relais, permettent le maintien de leurs populations hors saison de la mangue.

Ces résultats suggèrent l’adaptation de la lutte contre les mouches de fruits au contexte agro-écologique.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 4 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 2,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit