Regards croisés sur la justice marocaine

78,75 €

82,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Dans l'islam, le Cadi (juge) représentait une autorité suprême à laquelle incombe la fonction de statuer, conformément aux préceptes de la chari'a (droit islamique), dans les litiges qui opposent les membres de la communauté.

Durant le Protectorat, la fonction de Cadi a été fragilisée par l'instauration d'une justice civile moderne, émanant de la tradition occidentale.

Après l'indépendance, le royaume du Maroc s'est engagé dans un processus d'institutionnalisation du pouvoir judiciaire dans le cadre du jeune État-nation.

Malgré cela, l'institution judiciaire demeure traversée par la problématique de l'indépendance de la justice et la séparation des pouvoirs.

Face à cette situation, les acteurs institutionnels de la réforme de la justice tentent, laborieusement, de mettre en oeuvre une dynamique de modernisation.

Vu sous cet angle, le présent livre analyse les évolutions de l'institution judiciaire au Maroc, ainsi que les potentialités et les limites d'une réforme du secteur de la justice à la fois sur le plan institutionnel, juridique, procédural et technico-administratif.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 7 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 3,50 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit