Prix réduit ! Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry
Partager cet article

Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, Franck Gouéry   Editions Non Lieu   2011   140 photographies en couleur, 168 pages  

Le désert du Danakil, terre des Afars qui exploitent sa couche de sel de 2000 m de profondeur s’offre pour la première fois dans un livre de photographies.

Il s’agit de la région la plus chaude du monde, une fournaise aux couleurs violentes, qui aura fascinée Haroun Tazieff pour ses volcans spectaculaires.

C’est là bas que la célèbre Lucy, ce fossile de 3,2 millions d’années, a été retrouvée.

Dans ce désert volcanique, rongé par le sel et gorgé d'acide, le déchaînement de couleurs et de matières donne parfois l'impression étrange d'être sur une autre planète. La dépression du Danakil est le lieu le plus chaud du monde et le plus bas d'Afrique, sous le niveau de la mer.

Cette région d'Éthiopie est dangereuse. Sa proximité avec l'Érythrée la place sous la menace permanente d'une reprise du conflit armé entre les deux États. Une prise d'otages en 2007 et l'explosion meurtrière d'une mine en 2009 ont achevé de dresser de cet « enfer Danakil » le portrait d'une zone extrême.

Il y a peu d'endroits plus hostiles à la vie sur terre et pourtant un peuple y subsiste et s'est adapté à un monde de la rareté : les Afars. Ils dépendent en grande partie du commerce millénaire du sel, l'or blanc du désert, extrait manuellement de la croûte terrestre et transporté sur des centaines de kilomètres par des caravanes de dromadaires.

Cet ouvrage est la première monographie et le premier livre de photographies sur le Danakil éthiopien et les Afars, leur histoire, leurs luttes politiques, leur économie et leur culture.

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

Plus de détails

Ce produit n'est plus en stock

Programme de fidélité - Votre panier totalisera 2 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 1,00 €.


27,55 €

-5%

29,00 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (9 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.


Cadeau
En savoir plus Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry

Jean-Baptiste Jeangène Vilmer, philosophe et juriste, est chercheur en droit international à l’Université McGill (Canada). Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont un livre de photographies (Turkménistan, Non Lieu, 2009).

Franck Gouéry, ingénieur et diplômé de Sciences Po Paris, est administrateur à la Commission européenne et maître de conférences en questions européennes à Sciences Po Paris.

Avis Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry
Noter / écrire un commentaire
Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry

Les Afars d'Ethiopie, dans l'enfer du Danakil de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer et Franck Gouéry

Le désert du Danakil, terre des Afars qui exploitent sa couche de sel de 2000 m de profondeur s’offre pour la première fois dans un livre de photographies.

Il s’agit de la région la plus chaude du monde, une fournaise aux couleurs violentes, qui aura fascinée Haroun Tazieff pour ses volcans spectaculaires.

C’est là bas que la célèbre Lucy, ce fossile de 3,2 millions d’années, a été retrouvée.

Dans ce désert volcanique, rongé par le sel et gorgé d'acide, le déchaînement de couleurs et de matières donne parfois l'impression étrange d'être sur une autre planète. La dépression du Danakil est le lieu le plus chaud du monde et le plus bas d'Afrique, sous le niveau de la mer.

Cette région d'Éthiopie est dangereuse. Sa proximité avec l'Érythrée la place sous la menace permanente d'une reprise du conflit armé entre les deux États. Une prise d'otages en 2007 et l'explosion meurtrière d'une mine en 2009 ont achevé de dresser de cet « enfer Danakil » le portrait d'une zone extrême.

Il y a peu d'endroits plus hostiles à la vie sur terre et pourtant un peuple y subsiste et s'est adapté à un monde de la rareté : les Afars. Ils dépendent en grande partie du commerce millénaire du sel, l'or blanc du désert, extrait manuellement de la croûte terrestre et transporté sur des centaines de kilomètres par des caravanes de dromadaires.

Cet ouvrage est la première monographie et le premier livre de photographies sur le Danakil éthiopien et les Afars, leur histoire, leurs luttes politiques, leur économie et leur culture.

Noter / écrire un commentaire

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...