Prix réduit ! Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré Agrandir l'image

Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré

Parce qu’elle est intemporelle, la poésie peut parler de tous les temps, à tous les temps. Le temps d’un éclair, l’instant d’un printemps, la durée d’une vie.

Mais tous les textes poétiques ne sont pas cousus de ce bois qui fait d’une voix un décret, d’une simple allusion un orage ou un cyclone.

Tous n’ont pas cette force de l’histoire qui fait que le temps tient dans la longueur d’un empan.

Réinventer la durée, la redimensionner, la revisiter, la soumettre est le privilège de la poésie avérée, celle en laquelle force oraculaire et conscience mémorielle se tiennent la main et se font delta, pour refaire la vie.

Oui, la poésie d’Henri Michel Yéré est de l’audace et de la toison des textes accomplis, cette poésie qui possède la verve et le front des mythes fondateurs, cette poésie qui « déroule sa langue en tapis vers l’éternité ».

Il y a ici cette calme assurance de la mémoire, ce dire contenu du temps qui se sait à l’abri de la précarité et de l’angoisse.

Se noue alors le jeu de pôles contraires qui, justement, se jaugent, se toisent et s’étreignent dans le silence alors dompté de leur antinomie : le caillou, dit le poète « qui défie le soleil » et le « long fleuve en crue » portant la marche des combattants de la liberté.

Préface par Josué Guébo.

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

9,50 €

-5%

10,00 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (6 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.

Fiche technique Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré

Auteur Henri-Michel Yéré
Année 2015

Avis Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré

Noter / écrire un commentaire
Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré

Mil Neuf Cent Quatre-Vingt-Dix de Henri-Michel Yéré

Parce qu’elle est intemporelle, la poésie peut parler de tous les temps, à tous les temps. Le temps d’un éclair, l’instant d’un printemps, la durée d’une vie.

Mais tous les textes poétiques ne sont pas cousus de ce bois qui fait d’une voix un décret, d’une simple allusion un orage ou un cyclone.

Tous n’ont pas cette force de l’histoire qui fait que le temps tient dans la longueur d’un empan.

Réinventer la durée, la redimensionner, la revisiter, la soumettre est le privilège de la poésie avérée, celle en laquelle force oraculaire et conscience mémorielle se tiennent la main et se font delta, pour refaire la vie.

Oui, la poésie d’Henri Michel Yéré est de l’audace et de la toison des textes accomplis, cette poésie qui possède la verve et le front des mythes fondateurs, cette poésie qui « déroule sa langue en tapis vers l’éternité ».

Il y a ici cette calme assurance de la mémoire, ce dire contenu du temps qui se sait à l’abri de la précarité et de l’angoisse.

Se noue alors le jeu de pôles contraires qui, justement, se jaugent, se toisent et s’étreignent dans le silence alors dompté de leur antinomie : le caillou, dit le poète « qui défie le soleil » et le « long fleuve en crue » portant la marche des combattants de la liberté.

Préface par Josué Guébo.

Noter / écrire un commentaire

1 autre oeuvre Henri-Michel Yéré

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté...

3260 autres produits Littérature