Prix réduit ! Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram
Partager cet article

Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram

Anjan Sundaram   Marchialy   2018   206 pages  

En 2009, un programme de l’Union européenne demande à Anjan Sundaram, grand reporter, de venir enseigner le journalisme au Rwanda.

Alors que ce cours devient un lieu d’échange pour des journalistes indépendants souvent isolés, le gouvernement, à l’approche des élections présidentielles, intensifie le contrôle de l’information. Des journalistes sont menacés, certains obligés de fuir le pays.

Anjan prend alors pleinement conscience de la complexité du contexte politique et du danger qui pèse sur la vie de ses élèves.

Si le Rwanda a connu ces dernières années un fort essor économique, la liberté d’expression y est toujours menacée. Bad News est un récit important qui dénonce les dérives d’un régime autoritaire. Plus qu’un simple témoignage, c’est un manifeste pour la liberté d’expression.

Traduit de l’anglais (Inde) par Charles Bonnot

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

Plus de détails

Programme de fidélité - Votre panier totalisera 1 point fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 0,50 €.


19,95 €

-5%

21,00 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (9 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.

En savoir plus Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram

Anjan Sundaram est un journaliste indien, auteur de deux reportages en Afrique, Kinshasa jusqu’au cou (Marchialy, 2017) et Bad News.

Il a reçu le Reuters prize en 2006 et le Frontline Club Award pour son travail de correspondant de guerre en Centrafrique en 2015.

Avis Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram
Noter / écrire un commentaire
Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram

Bad News. Derniers journalistes sous une dictature d'Anjan Sundaram

En 2009, un programme de l’Union européenne demande à Anjan Sundaram, grand reporter, de venir enseigner le journalisme au Rwanda.

Alors que ce cours devient un lieu d’échange pour des journalistes indépendants souvent isolés, le gouvernement, à l’approche des élections présidentielles, intensifie le contrôle de l’information. Des journalistes sont menacés, certains obligés de fuir le pays.

Anjan prend alors pleinement conscience de la complexité du contexte politique et du danger qui pèse sur la vie de ses élèves.

Si le Rwanda a connu ces dernières années un fort essor économique, la liberté d’expression y est toujours menacée. Bad News est un récit important qui dénonce les dérives d’un régime autoritaire. Plus qu’un simple témoignage, c’est un manifeste pour la liberté d’expression.

Traduit de l’anglais (Inde) par Charles Bonnot

Noter / écrire un commentaire