Serge Diantantu : Livres, Biographie, Livres Audio, Bibliographie...
12 produits trouvés

Né en République démocratique du Congo, Serge Diantantu intègre l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa et décroche un Diplôme d’État en arts plastiques.

En 1981, il arrive en France et crée la bande dessinée « Attention Sida » pour sensibiliser l’opinion sur les risques de la pandémie VIH SIDA et faire comprendre par l’image, l’intérêt des comportements préventifs.

Le succès remporté par ce premier ouvrage encourage Serge Diantantu à poursuivre dans la bande dessinée.

Avec son style mindélô, descriptif, pudique, incroyablement vivant et didactique, il raconte l’histoire souvent mal connue des peuples noirs dans le monde et de la colonisation des pays du bassin du Congo à travers la vie de son héros Simon Kimbangu (3 tomes), plus ancien prisonnier d’opinion africain, « Il fut un jour Gorée : L’esclavage raconté à nos enfants », un album co-écrit avec le conservateur de la Maison des Esclaves à l’Ile de Gorée, Joseph Ndiaye.

En 2006, il réalise une exposition pour la défense des droits de l’homme intitulée « L’esclavage et la différence » au Musée du Nouveau Monde à La Rochelle. Mais sa lutte pour endiguer le fléau du sida continue à travers « L’Amour sous les palmiers » très bien accueilli par les lecteurs.

Dans d’autres registres, « Femme noire je te salue » est un des titres emblématiques en hommage aux femmes noires militantes, révolutionnaires pour l’égalité des sexes, des races, pour la lutte des classes et la liberté.

« La petite Djily et mère Mamou » est une de ses autres bandes dessinées qu’il réalise contre la maltraitance et pour la protection des enfants.

Homme de coeur, Serge Diantantu intervient au sein des collèges et lycées français pour transmettre aux élèves un message de tolérance et de dignité.

En 2008, il a reçu le Prix de la Bande Dessinée Engagée à Lyon.