Surhumanité et dignité humaine

61,65 €

64,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Pour une épistémologie critique du bio-évolutionnisme et de l'anti-humanisme post-humain dans les sciences du vivant

La réflexion de ce travail est relative à la dénonciation d'un humanisme d'un autre genre, à l'instar de celui d'A.

Khan, fondé sur le bio-évolutionnisme, la négation de l’homme comme instance entéléchéique de l’évolution des espèces.

S’il s’oppose à l’antihumanisme post-humain, il fonde pourtant la dignité humaine sur une ontologie de l’illimité dépourvue de toute eschatologie éthique, métaphysique, agnostique ou religieuse.L’idéologie bio-évolutionniste repose sur le paradigme selon lequel l’homme à venir devrait naître des vestiges de l’homme actuel, vue la supposée dégénérescence de ce dernier, lequel serait au soir de son existence; en ce sens le concept de post/sur-humanité serait consécutif à la question philosophique de la fin de l’homme.

Cette idéologie, reposant sur un humanisme vide de substance et anesthésié, pourrait conduire à une neurasthénie ontologique, consécutive au culte de la démesure, dû à un manque d’idéal éthique.

Après l’épochè phénoménologique, il faut ouvrir les parenthèses, d’où la pensée des conditions de possibilité d’une éthique du sens de l’humain comme inflexion de la science contemporaine, réintégrant l’humain dans son ontologie et son existence.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 6 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 3,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit