La dime ; le péché de Balaam, dans l’église contemporaine apostasiée

20,80 €

21,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Alors que les vrais chrétiens s’apprêtent à faire face à la pire persécution de l’histoire sainte, par le « 666 » qui conditionnera bientôt tout Homme dans le monde, - Nos finances à l’exemple des dimes, doivent-elles être engagées pour nous gagner le ciel? - Le Christ-pauvre dont le royaume n’est pas ici-bas, pourrait-il approuver ces ministres de culte déguisés en agneaux, et dont l’impudique voracité, dépouille sans scrupules, les finances de leurs ouailles? Aujourd’hui, la floraison d’Eglises à but lucratif, caractéristique du faux prophète Balaam stoppé par une ânesse, est aussi mise en lumière par des non-chrétiens.

Ils sont estomaqués, et démasquent leur cupidité par une appellation de la finance moderne: (PMES); Petites et Moyennes Entreprises Spirituelles.

Peut-on encore immoler un Agneau Pascal depuis l’ère chrétienne, sans profanation blasphématoire du sang du Christ? Si non, pourquoi continuer alors de payer des dimes? Hébreux démontre la transition sacrificielle entre les Deux Alliances, les Deux Sanctuaires, les Deux Testateurs; Moise et Jésus-Christ, pour stimuler en chacun, une charité dépourvue de tout sectarisme.

Mais la Dime, n’est-elle pas un autre signe du 666?

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 2 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 1,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit