Dépenses Publiques et équilibre sur le marché des biens et services

47,40 €

49,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Dépenses Publiques et équilibre sur le marché des biens et services au Burundi: une Analyse empirique (1987-2006)

Notre travail a pour objectif l’analyse de l’impact des dépenses publiques sur l’équilibre entre l’épargne et l’investissement.

Pour les Néoclassiques, l’accroissement des dépenses publiques est compensé par une baisse des investissements privés.

Pour Keynes, l’augmentation des dépenses publiques augmente l’output à concurrence de la diminution de la propension marginale à épargner.

C’est le taux d’intérêt qui permet d’équilibrer l’offre et la demande des biens et services.

Au Burundi, les dépenses courantes sont en moyenne de 16,5%, les dépenses en capital de 8,1% et celles dites hors budget de 1,8% du PIB.

En outre, les projets d’investissement sont toujours supérieurs aux intentions d’épargner suite à la faiblesse du revenu.

Les résultats empiriques du Modèle à Correction d'Erreurs (MCE) estimé nous montrent qu’une augmentation de 10%, ceteris paribus, des dépenses publiques courantes entraînent une augmentation du déséquilibre entre l’épargne et l’investissement de 12,99%.

Nous concluons qu’au Burundi, les dépenses publiques augmentent le déséquilibre sur le marché des biens et services.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 4 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 2,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit