Le particularisme de la procédure pénale devant la Cour constitutionnelle congolaise

52,15 €

54,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Approche comparatiste des droits pénaux français et congolais

Depuis des siècles, la question de la responsabilité pénale des Chefs d’États (et des Ministres) a toujours été au cœur des débats les plus brûlants de l’évolution du droit constitutionnel et pénal.

Et la réalité renseigne que chaque État, partant de son appartenance à telle tradition juridique ou à telle autre, et selon son régime politique, s’est doté d’une législation pénale qui tend tantôt à consacrer l’irresponsabilité pénale du Chef de l’État et du Premier ministre, tantôt à aménager une responsabilité pénale encastrée dans un sens trop protecteur et obstructionniste.

De ce fait, lorsqu'on se réfère au riche ordonnancement juridique congolais, de l’indépendance à nos jours, on s’aperçoit effectivement que la République démocratique du Congo a souscrit, non pas au régime de l’irresponsabilité pénale du Chef de l’État et du Premier ministre, mais plutôt à celui de leur responsabilité pénale devant la Cour constitutionnelle.

Celle-ci regorge désormais, dans son actif, une compétence pénale qui reflète un particularisme mitigé au point de demeurer, de nos jours, un sujet à débat dont ce livre se voudrait être l’écho.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 5 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 2,50 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit