Taxis motos et réduction de la pauvreté à Bangui en Centrafrique

Nouveau

68,30 €

71,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Le 24 mars 2013, un diplomate centrafricain Michel Djotodja en poste à Nyala au Soudan crée un mouvement rebelle appelé coalition Séléka composée de forces hétéroclites s’empare du pouvoir à Bangui et chasse le général François Bozizé Yangouvounda du pouvoir.

Celui-ci s’enfuit au Cameroun.

Le pays est devenu ingouvernable.

Les combattants musulmans centrafricains, soudanais et tchadiens tuent et pillent les populations civiles.

L’armée centrafricaine ligotée par les résolutions de l’ONU est loin d’intervenir afin de protéger les populations menacées.

Devant la gravité de la situation les jeunes se révoltent et créent un mouvement de milice dénommée Anti-Bal’Aka.

Armés de machettes et fusils artisanaux, les miliciens passent à l’action pour combattre les rebelles et les populations musulmanes impliquées dans la crise.

Les butins de guerre ainsi cumulés ont servi des capitaux investis dans les activités informelles dont le transport des motos-taxi.

Les recettes tirées ont permis aux chefs des milices d’améliorer leurs conditions et celles de leurs familles.

Aujourd'hui le transport des motos-taxi constituent un danger pour la sécurité des populations urbaines à cause des accidents.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 6 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 3,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit