LA CRISE DE L'INDUSTRIE EXTRACTIVE AU GABON

84,55 €

89,00 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

De la crise des villes industrielles à celle de l'État rentier

La fin des années 1990 a été marquée par le déclin de l'activité minière au Gobon avec l'arrêt de l'extraction de l'uranium (Mounana) et l'inflexion de de la production pétrolière de Shell Gabon.

L'amorce du déclin a entraîné la crise des villes de Gamba (sud-Ouest) et de Mounana (Sud-est), deux villes nées de l'industrie extractive.

L'ampleur de ces crises urbaines est symptomatique de celle du système minier avec la baisse de la production pétrolière nationale et l'arrêt de l'exploitation de l'uranium, deux des trois produits miniers d'exportation du Gabon aux côtés du manganèse.Ces crises sont également révélatrices de la crise du modèle de l'économie de rente dont le Gabon en est un parfait exemple.

Aussi l'ouvrage montre l'articulation de deux syndromes, celui de gillette affectant les villes minières et le syndrome hollandais dont est victime le Gabon.

Cette articulation des deux syndromes renvoie, par ailleurs, aux modèles de spécialisation économique de la base exportatrice urbaine(H.

Hoyt) et de l'État rentier.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 8 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 4,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit