Effet protecteur des plantes halophytes contre la plombémie

85,40 €

89,90 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Effets « in vivo » et « in vitro » d'une intoxication par le plomb et recherche d'une protection par des halophytes

Le plomb (Pb) est un polluant anthropique majeur reconnu comme hautement toxique.

Dans ce cadre, nous avons étudié les effets physiopathologiques du plomb in vivo administré via l’eau de boisson chez le rat à différentes âges.

Nous avons également tenté de mettre en évidence l’impact de certaines halophytes contre les effets délétères du plomb au cours de ces périodes.

Enfin, en vue d’expliquer les mécanismes d’action du plomb ainsi que des plantes halophytes, nous avons exploré ces effets in vitro sur cultures cellulaires, en étudiant plus particulièrement la cytotoxicité du plomb et le stress oxydant qu’il induit.

In vivo, le plomb a induit une augmentation de la plombémie, des dommages hépathiques, rénale, neuronale et des dommages tissulaires au niveau des organes.

La consommation de Sarcocornia ou de Cakile des rats intoxiqués restaure tous les paramètres précédents à des niveaux quasi-normaux.

« In vitro », une lignée cellulaire rénale humaine HEK 293montre que l'exposition au plomb provoque des dommages cytotoxiques et oxydatifs.

L’addition de l’extrait S.

perennis montre qu’il est un bon candidat contre les effets toxiques de métaux lourds.

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 8 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 4,00 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit