Prix réduit ! Exils de Nuruddin Farah
Partager cet article

Exils de Nuruddin Farah

Nuruddin Farah   Le Serpent à Plumes   2010   384 pages  

Une plongée stupéfiante dans le quotidien de Mogadiscio.

"A qui peut-on se fier dans un pays rongé par la guerre civile ?" semble crier Nuruddin Farah, considéré par Salman Rushdie comme un des meilleurs écrivains africains.

Après vingt ans d'exil à New York, Jeebleh décide de retourner en Somalie, son pays.

Au programme : trouver la tombe de sa mère et aider son ami d'enfance Bile à récupérer Raasta, sa fille enlevée. Mais quand il débarque à Mogadiscio, Jeebleh se rend compte que la situation a radicalement empiré.

Les clans ont divisé le pays, les adolescents prennent les gens pour des cibles et les Américains ont la gâchette facile. La tâche de Jeebleh est complexe, d'autant qu'on se méfie de lui. A quel clan appartient-il aujourd'hui ?

Dans ce monde chaotique où rien et personne n'est ce qu'il paraît, où chaque mot peut être une bombe, la petite Raasta, nommée la Protégée, représente l'espoir. Ses mots, sa présence sont le seul réconfort de ce peuple de vautours gouverné par la peur.

Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.

Plus de détails

Programme de fidélité - Votre panier totalisera 2 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 1,00 €.


21,85 €

-5%

23,00 €

Participation forfaitaire unique aux frais d'expédition de 3 € (9 € pour l'étranger) quel que soit le nombre d'articles. Envoi en courrier suivi. Livraison sous 2 à 4 jours.


Cadeau
En savoir plus Exils de Nuruddin Farah

Nuruddin Farah est né en 1945 à Baidoa, dans le sud de la Somalie.

Exilé pendant plus de vingt ans, il a pu retourner dans son pays natal dans les années 1990.

Lauréat, entre autres, du prix Neustadt en 1998, il est reconnu comme un des meilleurs écrivains africains contemporains. Exils est son cinquième roman paru au Serpent à Plumes.

Avis Exils de Nuruddin Farah
Noter / écrire un commentaire
Exils de Nuruddin Farah

Exils de Nuruddin Farah

Une plongée stupéfiante dans le quotidien de Mogadiscio.

"A qui peut-on se fier dans un pays rongé par la guerre civile ?" semble crier Nuruddin Farah, considéré par Salman Rushdie comme un des meilleurs écrivains africains.

Après vingt ans d'exil à New York, Jeebleh décide de retourner en Somalie, son pays.

Au programme : trouver la tombe de sa mère et aider son ami d'enfance Bile à récupérer Raasta, sa fille enlevée. Mais quand il débarque à Mogadiscio, Jeebleh se rend compte que la situation a radicalement empiré.

Les clans ont divisé le pays, les adolescents prennent les gens pour des cibles et les Américains ont la gâchette facile. La tâche de Jeebleh est complexe, d'autant qu'on se méfie de lui. A quel clan appartient-il aujourd'hui ?

Dans ce monde chaotique où rien et personne n'est ce qu'il paraît, où chaque mot peut être une bombe, la petite Raasta, nommée la Protégée, représente l'espoir. Ses mots, sa présence sont le seul réconfort de ce peuple de vautours gouverné par la peur.

Noter / écrire un commentaire