L'infraction politique en droit pénal camerounais

56,05 €

59,00 €

-5%

Frais d'envoi limités à 4,90 € pour la France métropolitaine quel que soit le nombre d'articles. Délai de livraison : 2 à 5 jours.
Livraison dans le monde entier.

Le paradoxe de l'infraction politique au Cameroun

Peut-on à l'heure actuelle affirmer l'existence de l'infraction politique ou des prisonniers politiques au Cameroun? La réponse à cette question est paradoxale.

Si avant 1990, l'existence de cette infraction était reconnue sous l'ordonnance n°62/OF/18 du 12 mars 1962 portant répression de la subversion, l'abrogation de cette législation par la loi n°90/046 du 19 décembre 1990 et l'amnistie des détenus politiques ont laisser penser à une résorption totale de cette incrimination.

Cependant, au moment où est supprimée cette infraction, le législateur national semble "louvoyer" avec le processus démocratique en cours, car il crée sciemment ou par manque de lucidité la Cour de Sûreté de L'Etat, juridiction compétente en matière d'infraction politique.

Aussi, les arrestations répétées d'anciens cadres du Gouvernement proches du parti au pouvoir ou de l'opposition en qui l'on soupçonne des relents insurrectionnels ou d'ourdir des coups d'Etat, l'emprisonnement flagrant des contestataires politiques, donnent à conclure à une suppression de l'infraction politique dans les textes, mais à un maintien des "prisonniers politiques" dans les faits.

Ce qui est paradoxal!

Plus de détails

Livraison
Envoi en courrier suivi.
Livraison sous 2 à 4 jours en France et dans le monde entier.
Programme de fidélité
Votre panier totalisera 5 points fidélité vous offrant lors de votre prochain achat une réduction de 2,50 €
Avis clients
Soyez le premier à partager votre avis sur ce produit